Histoire du cheval de Hatem Taiy

Ibn ’Abd Rabbih – Traduction de l’arabe et adaptation par Fahd TOUMA.

Il y a bien longtemps, dans le désert, vivait Hamar, le plus beau cheval du monde. Et son propriétaire, Hatem, ne l’aurait jamais vendu à personne, même en échange de tout l’or de Byzance…

« Le désert est un milieu hostile à l’homme par le manque d’eau et de végétation, par la grande chaleur du jour et le grand froid de la nuit, par le manque d’ombre et de nourriture… Les êtres vivants fuient le désert, sauf les Bédouins, qui sont les Arabes du désert, et leurs compagnons les dromadaires.

Dans ce milieu très dur, les Bédouins ont un devoir sacré : ils accueillent tous les hommes qui voyagent dans le désert, ils les aident, leur offrent leur tente, leur donne à manger et à boire, les guident et les protègent tant qu’ils sont sur leurs terres.

Chaque bédouin sait qu’un jour, lui aussi peut se perdre et avoir besoin d’être reçu et secouru. »

Source : Larousse

Collection : Classiques Juniors
Éditeur : Larousse
Pages : 48
Année : 1987
ISBN : 203870256X
Illustrations : Pierre Lopez
Genre : Jeunesse
Traduction de l’arabe et adaptation : Fahd Touma

Visites : 13