Bagnols sur Ceze : réactions des élèves aux fables

Invité par Mlle Aurore Dufour, professeur de Français au collège de Bagnols sur Ceze, à parler des fables chez les les Arabes, eu égard à mon livre bilingue « Fables et contes traduits de la littérature arbae ancienne », j’ai pu m’entretenir avec les élèves et le résultat de cette entrevue fut surprenant ; les élèves ont écrits des fables de leur cru et Mlle Dufour a pris la peine de mes les envoyer sous forme de très belles planches Continuer la lecture Bagnols sur Ceze : réactions des élèves aux fables

Un conte populaire

L’écriture fut la première étape qui a permis de dater l’Histoire de l’Humanité. Sans l’écriture nous aurions eu beaucoup de difficultés à déchiffrer et comprendre notre vrai passé. Mais, à côté de l’écriture, l’oralité a joué un rôle très important pour préserver le passé, et bien qu’elle ne fut pas écrite – tout le temps, ou immédiatement – elle est la référence pour beaucoup de documents et de manuscrits ultérieurs confirmant les contes oraux, « ces racontats. » Les contes Continuer la lecture Un conte populaire

Fahd Touma ou la passion des civilisations

Sandrine GASPARD – Midi Libre – Pendant que la seconde guerre mondiale faisait rage en Europe, Fahd Touma a vu le jour en 1943 à Jerablos (Syrie) à la frontière turque où l’Euphrate pénètre en Syrie. « La Syrie a été sous mandat français de 1920 jusqu’en 1945, j’ai appris le français à l’école. ». Fahd a passé toute son enfance à Alep, entouré de ses frères et sœurs et de son père Jaoudat, gouverneur de la ville puis il Continuer la lecture Fahd Touma ou la passion des civilisations

Vingt poètes pour le Liban

Andrée Chedid, Marie Rouanet, Max Rouquette, Frédéric Jacques Temple… et Fahd Touma pour la traduction de l’arabe. PRÉFACE de Melhem Khalaf « La beauté sauvera le monde. » La beauté de l’image. Et la beauté du geste. Merci pour cette rencontre des deux en ce recueil. Merci aux poètes, dont la tâche a toujours été de ressusciter à l’avance le monde de ses ruines. Et merci aux sponsors qui ont apporté le poids des réalités à la reconstruction d’un rêve. Continuer la lecture Vingt poètes pour le Liban

Le tailleur de pierres

Conte traditionnel – Adaptation de Fahd TOUMA. Dans un village d’Arabie vivait autrefois un tailleur de pierres appelé Zakhia. Il avait, avec sa femme, cinq enfants et il travaillait dur pour les nourrir ; tous les jours tôt, il allait dans la montagne proche où se trouve une carrière, et il se mettait au travail dès que la lumière pointait. Et tous les jours, vers midi, le soleil au zénith était tellement chaud que Zakhia enlevait sa « ’abaya » Continuer la lecture Le tailleur de pierres

Mon Curriculum Vitae

M. Fahd TOUMA xx, rue de l’Université 34000 Montpellier +33 (0)4-67-60-48-98 & +33 (0)6-82-46-68-82 Email : touma.fahd@gmail.com Site internet : http://www.fahd-touma.fr Nationalité : Français Né le 3 septembre 1943, en Syrie Expériences professionnelles Lancement, Gestion et Direction Pédagogique d’Écoles de Langue Arabe à Paris France Télécom, 1981-1989 Centre Culturel Syrien, 1981-1986 Formation de cadres et de techniciens en mission dans le Monde Arabe Enseignement de la Langue Arabe à Paris I.F.G. 1978-1981 IFOROP. France-Horizon1979-1981 Kuwaiti French-Bank 1983-1986 Télécom.1981-1989. Centre Culturel Continuer la lecture Mon Curriculum Vitae

Ma biographie

Je suis né à Jérablos, à la frontière turque, où l’Euphrate pénètre en Syrie. Le nom de Jérablos évoque une autre ville au sud, distante de 50 km, Hérapolis, Manbig aujourd’hui. Ce qui signifie en Grec la ville de la déesse Héra, mère de Zeus. Je suis né en 1943, lorsque la France était encore mandataire sur la Syrie, donc avant l’indépendance en 1946. Mon père était le gouverneur de cette petite ville. Et cette ville était parmi les premières Continuer la lecture Ma biographie

Fables et contes traduits de la littérature arabe ancienne – par Fahd Touma

IBN-AL-MUQAFFA‘ (724-759, VIII° Siècle – du livre de Kalila Wa Dimna Le renard et le tambour C’est l’exemple de celui qui exalte une chose mais, une fois qu’il l’a saisie et examinée, il la dédaigne. On raconte qu’un renard passait dans un bosquet où pendait un tambour, accroché à un arbre. A chaque fois que le vent soufflait dans les branches, celles-ci remuaient et venaient frapper le tambour, et cela produisait un grand vacarme. Attiré par ce grand bruit, le renard Continuer la lecture Fables et contes traduits de la littérature arabe ancienne – par Fahd Touma